Site hébergé par www.easy-hebergement.fr EASY
EASY
Zone Membres
*Utilisateur . . . :
*Mot de passe . :
 
Informatique
Gestion Finance
Comptabilité
Outils

Présentation

Le langage SQL (Structured Query Language) est le langage standard et normalisé d’interrogation et de gestion des bases de données relationnelles. S’il est utilisable dans des environnements monoposte (comme notamment avec ACCESS), c’est dans les environnements client-serveur que toutes les possibilités du SQL s’expriment et prennent leur sens. En effet, il possède les fonctionnalités pour gérer et interroger des bases de données distantes et s’intègre à la grande majorité des langages de programmation. Ainsi, un script contenu dans une page HTML peut interagir avec un SGBDR (Système de gestion de bases de données relationnelles) distant et bien que des différences syntaxiques existent d’un SGBDR à l’autre, le langage SQL peut être considéré comme l’interface commune à l’ensemble des SGBDR.

Une norme
L’appellation SQL date de 1982 et concernait un langage d’interrogation de base de données développé par la société IBM. Depuis, ce langage a été normalisé à différentes reprises d’où l’existence des appellations SQL2 et SQL3 qui font respectivement référence aux versions de 1992 et de 1999 de la norme SQL.

Aujourd’hui, l’ensemble des SGBDR existants respectent, à quelques particularités près, la norme SQL2 mais n’intègrent encore que partiellement les apports de la norme SQL3.

Un langage
Dans la pratique SQL, ne s’apparente pas actuellement à un langage de programmation (tel PASCAL, C, C++, C#, JAVA, VISUAL BASIC …), il permet toutefois d’écrire de véritables procédures qui seront exécutées par le SGBDR cible. De plus, parmi les extensions prévues par SQL3 figurent un enrichissement du langage (instructions de déclaration de variables, structures alternatives, structures répétitives …).

Les différents aspects du SQL

Le langage SQL est généralement présenté et décomposé au regard des fonctions qu’il remplit. Langage de définition de données Il permet de définir et maintenir les objets gérés par les SGBDR (base de données, tables, index, vues, contraintes) ; il alors considéré comme un langage de définition de données. Cette partie du langage utilise les ordres : CREATE, ALTER, DROP afin de respectivement créer, modifier et supprimer les objets gérés par le SGBDR Langage de manipulation de données Le SQL fournit une interface aux services du SGBDR permettant d’extraire des informations (interroger la base de données), d’alimenter les tables (insérer des données), d’actualiser (mettre à jour et supprimer) les informations contenues dans la base. La fonctionnalité de manipulation des données est remplie par les ordres: INSERT, UPDATE, DELETE, SELECT qui permettent respectivement d’insérer, mettre à jour, supprimer et extraire des informations Langage de contrôle de l'accès aux données Par l’intermédiaire du langage SQL il est possible de définir les privilèges (permissions) des utilisateurs sur les objets gérés par le SGBDR. Les autorisations des utilisateurs sont gérées grâce aux ordres : GRANT, REVOKE qui respectivement alloue et enlève des droits aux utilisateurs.
Valid HTML 4.01 Transitional   CSS Valide !